Quelles substances toxiques peut-on trouver dans les tampons et les serviettes hygiéniques ?

Publié le : 10 septembre 20213 mins de lecture

Les protections hygiéniques jouent un rôle essentiel tout au long de la vie des femmes. Mais les tampons et les serviettes hygiéniques sont dangereux pour la santé. Ils renferment des substances toxiques indésirables. Explications.

Des ingrédients toxiques dans les protections hygiéniques

Depuis l’Antiquité, les femmes ont utilisé de nombreux moyens pour continuer à faire leurs activités malgré la menstruation. La protection intime a sans cesse évolué. Les serviettes hygiéniques jetables sont apparues au début du 20 ème siècle, alors que les tampons existent à partir des années 30.

Aujourd’hui, l’utilisation des tampons et des serviettes hygiéniques représente un danger. En effet, ces produits contiennent des ingrédients nocifs. Il est plus judicieux d’opter pour des protections périodiques bio et écologiques garanties sans effet secondaire comme la culotte de règles.

Des études ont donc révélé la présence de composants toxiques dans les serviettes et les tampons. Certains sont suspectés altérer la fertilité.

La composition des tampons et des serviettes hygiéniques

Plusieurs produits toxiques sont présents dans les protections intimes. En effet, il est possible de trouver dans les serviettes et les tampons de l’herbicide de Monsanto, du glyphosate, des phtalates ou encore des dioxines. Ces composants sont bien présents dans les protections périodiques, y compris celles des grandes marques. Ils sont potentiellement dangereux pour la santé.

Les fabricants des tampons et des serviettes intimes devraient faire l’effort de réduire ou d’exclure complètement ses substances chimiques. Il est bon à savoir que même si les produits toxiques sont en très faible concentration, cela ne réduit pas le risque étant donné l’exposition chronique. La plupart du temps, ces substances provoquent de l’intolérance, de l’irritation ou encore de l’allergie.

Des produits toxiques présents involontairement

Les fabricants veulent commercialiser sur le marché des tampons et des serviettes hygiéniques toujours plus absorbantes. L’objectif est d’utiliser de la matière plus efficace, mais qui impacte sur la qualité des produits. À l’heure actuelle, certaines serviettes renferment des gels garantis super-absorbants. Il s’agit d’un polymère qui se transforme en gel une fois en contact avec du liquide.

Côté tampons, les fabricants utilisent un mélange de coton et de viscose. Le souci est la présence de pesticides toxiques dans le coton. Pour des raisons marketing, des additifs de parfum sont ajoutés dans les serviettes et les tampons alors qu’ils peuvent être irritants. D’autres ingrédients toxiques comme l’alcool ou l’aluminium sont également présents dans les protections hygiéniques. Le problème avec ces substances toxiques est que la paroi vaginale est très absorbante. Ainsi, ces produits chimiques se retrouvent facilement dans l’organisme.

Plan du site